Trouver l'aliment adapté
Royal Canin
Donnez votre avis
Donnez un score

Les plus grandes différences entre les chats, les chiens et l’homme

Les plus grandes différences entre les chats, les chiens et l’homme

Nos chers amis à poils, chiens et chats ont en commun d’être les meilleurs compagnons de l’homme, mais démontrent également entre eux et avec l’homme d’importantes différences, et ce tant au niveau comportemental qu’au niveau physiologique.

Un animal de meute vs. un être territorial et solitaire

Le chien est, à l’origine, un animal vivant dans une meute hiérarchisée. La relation d’égal à égal n’existe pas dans une meute, il y a toujours un dominant et un dominé. Il est vrai qu’aujourd’hui ce rapport s’est atténué avec la domestication du chien par l’homme même si, dès le départ, le chien doit avoir une place bien précise au sein du foyer familial. Ce comportement explique pourquoi le chien trouve son apaisement dans son foyer, et ce contrairement au chat qui, quant à lui, trouve son apaisement au sein de son territoire. En effet, le chat est un être territorial et solitaire. Suite à sa domestication, le chat a dû apprendre à vivre avec ses congénères, ce qui est plus ou moins facile en fonction des chats.

Quelques différences physiologiques

L'odorat

L’odorat du chat est le plus développé, avec ses 60 à 65 millions de cellules olfactives. L’odorat est le premier contact avec l’aliment et c’est pourquoi le chat refusera de manger si l’aliment ne dégage pas une bonne odeur, ou si le chat souffre de troubles de l’odorat pour l’une ou l’autre raison (exemple : pathologies, vieillesse,…). Le chien possède un odorat plus développé que celui de l’homme même s’il est moins développé que celui du chat. En cas de troubles de l’odorat chez le chien, son appétit diminuera mais il continuera à s’alimenter.

le goût

Pour l’homme, le goût revêt une importance majeure, et ce contrairement aux chiens et aux chats chez lesquels le goût n’est guère développé. C’est pourquoi il est faux de croire que le chien et le chat ont besoin de changer régulièrement d’alimentation pour ne pas se lasser de leur nourriture. Non seulement ils ne s’en lassent pas, mais un changement régulier risque d’avoir un impact sur leur système digestif.

La mastication

Les chiens et les chats ne mastiquent pas comme l’homme. Chez L’homme, la mastication est longue et la digestion commence dans la bouche avec les enzymes digestives présentes dans la salive. Chez le chien, la mastication est courte et le chat, quant à lui, ne mastique que très peu voire pas du tout. Contrairement à l’homme, la digestion des chiens et des chats ne commence pas dans la bouche car leur salive ne contient pas d’enzymes digestives. Cette mastication courte facilite le développement de la plaque dentaire, qui s’installe plus rapidement chez les chiens et les chats que chez l’homme. C’est pourquoi les aliments sous forme de croquettes encouragent la mastication et stimulent ainsi l’effet mécanique de brossage des dents et ralentissent le développement du tartre.

Nombre de repas par jour

Alors que le chat mange plusieurs petites quantités tout au long de la journée, le chien prend en moyenne 2 repas par jour qu’il mange assez rapidement. L’homme, quant à lui, prend en moyenne 3 repas par jour qu’il mange lentement.

Les intestins et la flore intestinale

Proportionnellement, les intestins sont plus courts chez les chiens et les chats que chez l’homme. C’est pourquoi il importe de donner des aliments très digestibles à nos petits compagnons afin de leur permettre de puiser les nutriments nécessaires à leur bonne santé et à une longue vie.

Si le goût passe après l’odorat lorsque les chats et les chiens choisissent leurs aliments, il importe également de ne pas varier l’alimentation des chats et des chiens sous peine de perturber leur flore intestinale et de provoquer ainsi des diarrhées dites de transition. En effet, contrairement à l’homme, les chiens et les chats ont une flore intestinale ciblée. L’homme, quant à lui, possède une flore intestinale variée lui permettant de manger à chaque repas et tous les jours des aliments différents. Lors d’un changement d’alimentation chez le chien et le chat, il est conseillé de faire une transition alimentaire sur 7 à 10 jours afin d’éviter les diarrhées de transition.

Les différents besoins en nutriments

Les besoins en nutriments sont également très différents entre les chiens, les chats et l’homme. Le besoin en protéines est le plus important chez le chat, suivi par le chien et enfin par l’homme. Les besoins en glucides sont plus faibles chez les chats et les chiens que chez l’homme, et ce contrairement aux matières grasses dont les besoins sont plus élevés chez les chats et les chiens que chez l’homme.   

Trouvez l'aliment le plus adapté à votre animal